La vie tendre et cruelle des animaux sauvages

Création 2011
Désaccord musical et aérien pour un duo de cadre et un musicien

Un porteur, une voltigeuse, un musicien et un agrès original, le cadre aérien en quatre directions. Dans un huis clos musical et aérien, le trio explore la complexité des relations humaines avec humour, rage et tendresse. Un spectacle poétique et grinçant où voltige et contretemps fusionnent… … ou pas

De et avec : Sam Hannes, Audrey Louwet et Nicola Marinoni
Création musicale : Thomas Deckx
Regard extérieur : Bruno Dizien
Collaborations artistiques : Martha Rodezno et Marc Vittecoq
Costumes : Sandrine Rozier
Construction de l’agrès : Manu Céalis
Une production de la compagnie Azeïn
Partenaires : Creac Marseille, Théâtre Europe La Seyne/mer, Nickel Chrome Martigues, Espace Périphérique (Ville de Paris – Parc de la Villette), Nil Obstrat Centre de Création Artistique et Technique, Ecole Atelier Shanju (Lausanne).
Artistes lauréats du programme Défi jeune – Envie d’Agir
Projet conçu dans le cadre d’une résidence artistique à Graus (Espagne) faisant partie du programme hito – turismo creativo en los pirineos et soutenu par le Gouvernement d’Aragon, l’Usine – lieu conventionné dédié aux arts de la rue, Tournefeuille/Grand Toulouse, et les Pépinières européennes pour jeunes artistes

Presse

« Les deux artistes Sam Hannes et Audrey Louwet multiplient les figures acrobatiques et les portés en haute voltige pour donner à voir, avec humour et poésie, la complexité des relations humaines. Une belle rencontre du Festival! »
Le Télégramme – Quimper. Festival Circonova organisé par la scène nationale de Quimper

« Un spectacle réussi et rempli de qualité (..) La magie et le charme du jeu fonctionnent sans tricherie (..) Un bon rythme avec des situations cocasses et drôles qui séduiront tous les âges (…) Tout fonctionne, même les silences ; ce spectacle mêle donc aussi bien une poésie musicale qu’aérienne donnée par une interprétation sans fausses notes et agréable à l’oeil » Magazine du festival Chalon dans la rue

“Avec beaucoup d’adresse, les artistes ont présenté des figures originales, déclenchant de l’émotion, des rires, effectuant des enchaînements qui ont totalement captivé le public (…) Tout fonctionne et on en redemande encore et encore” – La Provence