Lily Water — l'équipe

Audrey Louwet – Metteur en scène
Après une maîtrise de Langues Etrangères Appliquées, Audrey Louwet se forme à l’Ecole Nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-Bois puis au Centre National des Arts du Cirque avec un duo de cadre aérien. Diplômée en 2010, elle a participé au spectacle Urban Rabbits mis en scène par Arpad Schilling et fonde la compagnie Azeïn à l’issue de sa formation. Auteure-interprète des précédents spectacles de la cie, elle est metteure en scène de la création Lily Water.
Elle a également été interprète pour le Cirque Romanès (portés acrobatiques et complicité canine), la compagnie Rêve2 (danse contact et portés acrobatiques), Les Philbulistes et la Cie Tout Fou To Fly (voltige aérienne).
Engagée dans un processus de transmission, elle est intervenue dans plusieurs stages de cirque, a conçu un programme d’actions éducatives pour les collégiens, prépare un stage destinés aux circassiens professionnels autour du mouvement sensoriel et a été sollicitée comme auteure pour accompagner des jeunes dans l’écriture d’une scène de cirque au sein du programme “Un cirque dans ma tête” de la Sacd-Auteurs Solidaires et Archaos.
Audrey continue de se former, notamment en mise en scène (Barouf Théâtre), en clown (Ludor Citrik, Paola Rizza, Adell Nodé-Langlois), en chant (Haim Isaacs) et en yoga (Nataraj Sadhana Yoga School).
Elle écrit aussi et sa nouvelle Jeunesse Fragile a inspiré la cie Tout Fou To Fly pour le spectacle La Rade.

Martin Jouan – Acrobate interprète du rôle de Colin
Martin grandit sur l’île de Ré où il apprend à jongler face à la mer. Après une saison de spectacle dans une station de ski il décide de mener de front une carrière d’artiste de cirque et de pédagogue. Diplômé de l’Ecole Pédagogique de Bruxelles, il poursuit sa formation en cadre aérien et trapèze fixe à l’ACaPA à Tilburg dont il sort diplômé en juin 2015. Il intervient ensuite au Centre des Arts du Cirque Balthazar de Montpellier en tant qu’enseignant puis prend le poste de responsable pédagogique à Circus Kathmandu, Népal. A son retour en France, il monte la cie Kameloso, composée de 6 artistes de nationalités différentes, dans laquelle il est trapéziste.

Gabi Chitescu – Acrobate interprète du rôle de Chloé
Née dans la petite province de Niort (79) d’un père roumain et d’une mère française, tous deux anciens danseurs, Gabi baigne dès son plus jeune âge dans le domaine de la danse. Téméraire et ambitieuse, à l’âge de 7ans, elle intègre un club de gymnastique qui lui permet d’acquérir l’esprit d’équipe, la compétition et le plaisir de se dépasser.
Parallèlement à ses cours de danse et de gymnastique, elle s’adonne au théâtre pour découvrir un autre moyen d’expression, un autre rapport au corps… Les spectacles de Philippe Decouflé sont une richesse, une inspiration et une influence dans ses choix d’aller plus loin.
Persuadée qu’elle doit trouver une autre voie que celle du parcours scolaire standard qui lui convient mal, elle quitte le lycée à 17 ans. Son envie est forte de s’épanouir dans un nouveau domaine pour, à la fois, faire appel à ses connaissances et développer sa sensibilité créatrice ; comme si, inconsciemment, le cirque trottait déjà dans un coin de sa tête…
C’est alors qu’elle intègre l’Ecole nationale des arts du cirque du Rosny-sous-Bois (Enacr). Elle se spécialise en tant que voltigeuse en cadre aérien dans un collectif de quatre filles. Ensemble, elles poursuivent jusqu’au Centre national des arts du cirque de Châlons-en-Champagne pour y parfaire leur envie et leur passion de créer. Diplômée en 2016, elle est membre fondateur du collectif Les Quat’fers en l’air et tourne depuis 2017 avec le spectacle Gravir.

Matthieu Tomi – Compositeur et interprète du rôle de Chick
Originaire de Corse, Matthieu Tomi débute la guitare puis la basse aux côtés de Jean Castelli. En 1998 il arrive à Marseille, et découvre la musique dans les clubs tel que le Maybe Blues. Un petit passage par le conservatoire d’Aix-en-Provence et un diplôme à l’école Yamaha lui feront rapidement comprendre que ce n’est pas dans les écoles qu’il trouvera sa voie.
Sa rencontre avec Nassser Ben Dadou et Bernard Ferrarini sera décisive. L’un pour la rigueur, l’autre pour la folie. Fretless, puis contrebasse, puis 6 cordes, Matthieu Tomi rencontre le blues man Wolf Mail et devient MTOTB (Matthew Tomi On The Bass). C’est en entrant dans Watcha Clan que MTOTB devient Mat Labess. Watcha Clan lui ouvrant les portes de l’international (36 pays). Du Nord au Sud, d’Est en Ouest il parcourt une bonne partie du monde.
Depuis 4 ans il travaille avec Arnaud Amat, directeur de la Clique Production. Atout majeur dans l’organisation et la gestion de ses diverses activités, avec comme toujours, rigueur et folie.
Côté cirque il signe la création musicale qu’il performe sur scène du spectacle Crash Again de la cie S’évapore et réalise la composition et l’habillage sonore du spectacle Cave Canem de la cie Azeïn. La collaboration pour Lily Water s’est avérée évidente.

Agathe Di Piro – Pianiste et interprète du rôle d’Alise
Arrangeuse et compositrice, médaillée d’or en piano et formation musicale au conservatoire de Lyon et à l’ENM de Villeurbanne, elle est également licenciée de Musique et Musicologie à l’Université Lumière Lyon II.
Attirée par la danse et la recherche du mouvement mis en musique, elle devient pianiste accompagnatrice à l’Ecole Nationale Supérieure de Danse de Marseille.
Dès 2011 elle accompagne les classes du Ballet National de Marseille, du Ballet Preljocaj et du Ballet d’Europe. Parallèlement elle compose et interprète des musiques pour des courts métrages (Théâtre du Centaure-Mucem), des publicités (Bang&Olufsen, Longines), des créations théâtrales (Cécile Auclert) et cabarets (TNP de Villeurbanne, Le Radian – Lyon ).
Pianiste éclectique, elle enrichit sa culture musicale au contact de musiciens traditionnels avec des groupes comme Sabâ (Maghreb) et Saïko Nata (mandingue), participe à Babel Med ou le FJ5C, et compose notamment des musiques à l’image (documentaire Arte 2017). Ses collaborations et sa recherche artistique de l’Autre l’emmènent en Andalousie, berceau du flamenco, à San Francisco (2013) pour un spectacle avec musiciens et danseurs iraniens approchant la beauté mystique de la culture persane, et en Inde (2016) où elle est initiée au chant hindoustani.

Aurélia Monfort –  Artiste dramatique (en alternance avec Valérie Bral)
Diplômée de L’Ecole Internationale de Théâtre LASSAAD à Bruxelles (méthode J.Lecoq), elle s’est également formée au clown (Hervé Langlois, Heinzi Lorenzen, Martine Dupé), à la marionnette (Renaud Herbin, Pierre Tual), au théâtre d’objet (Katy Deville et Christian Carrignon) et à la danse (Nicole Mossoux, Claire Heggen).
En tant que comédienne, elle a travaillé avec différentes compagnies françaises et belges de théâtre et de marionnettes, sur des textes d’auteurs, des créations collectives et des projets d’improvisation dans l’espace public ( …And Try To Fly, cie OCUS – Sur la Corde Raide de M. Kenny, cie La Mort est dans la Boîte). 
La mise en scène et l’écriture représentent un axe important de son parcours, toujours dans un souci d’accessibilité et de partage avec le public. De 2013 à 2015, elle participe à l’écriture, à la création et à l’interprétation de plusieurs spectacles de théâtre de rue au sein de la Compagnie La cour des possibles (Belgique). Elle travaille depuis 2015 pour la compagnie TAC TAC sur le spectacle RESPIRE, Picardie forever (co-écriture, mise en scène et interprétation musicale et sonore). En 2017, elle crée la compagnie Iden(C)ité, autour de la question de la construction identitaire et de ses enjeux collectifs.
Elle rencontre Audrey Louwet sur la formation “Mettre en scène : une traversée du processus de création” avec Laurent Leclerc du Barouf Théâtre pendant laquelle naît l’envie de travailler ensemble et de croiser les disciplines circassiennes et théâtrales. Elle est alors sollicitée pour une partition clownesque de régisseur plateau sur le spectacle Lily Water.

Valérie Bral – Artiste dramatique (en alternance avec Aurélia Monfort)
Valérie Bral a commencé le théâtre à l’âge de 5 ans en se cachant derrière les arbres du décor Le lion est mort ce soir, spectacle présenté au club de théâtre de son village essonnien. Après il ne l’a plus quittée puisqu’elle a poursuivi au collège puis au lycée à travers différentes créations pluridisciplinaires.
Après un diplôme d’Etudes Théâtrales – Université Paris III elle découvre le clown avec Jacqueline Ceyte, Jacques Hadjaje et Gérard Gallégo, le masque avec Ariane Mnouchkine, la marionnette à gaine avec Fabrice Fraysse, la pantomime avec Emile Salimov, quelques résonateurs buccaux et vocaux avec Anne Garcenot puis suit des training d’acteurs dirigés par Francis Henriot et Brontis Jodorowski. Elle se forme également au Cours Michel GRANVALE et à l’Ecole Claude MATHIEU.
Elle a interprété des œuvres de D. BONAL, R. W. FASSBINDER, J. JOUANNEAU, P. MINYANA, Y. MISHIMA, J. NIKOLIC et R. SEJDOVIC, D. PARENTEAU-LEBOEUF et J. RACINE.
Parallèlement, elle codirige avec Marie-Lise Gault la Compagnie Etosha et participera à trois créations ‘Bouille et les Taréfoufous’ (MS : Céline Brunelle), ‘Le Jardin Secret de Toycine et Cotiney’ (MS : Jacques Hadjaje) et ‘Néo, le dernier espoir de Gaïa !’ (MS : V. Bral et M.-L. Gault) mêlant théâtre, musique, chant et danse. Elle a participé à une dizaine de court-métrage dont deux ont été primés : « Nous » d’Olivier Hems – Prix de la meilleure fiction Barcelone 2008 et Prix de la région Rhône-Alpes 2008 et « A double tour » de Jean-François Szczepanek – Chien d’Or de Montargis 2014.
Elle est également professeur de théâtre à l’Ecole des Arts de Marcoussis et pour l’association Renaissance et Culture de Nozay/La Ville du Bois où elle intervient auprès d’enfants, d’adolescents ou d’adultes. Elle a récemment mis en scène Le Roi Lear de William Shakespeare – Transcription de Jacques Drillon.
Valérie a de multiples compétences et durant une dizaine d’années, elle a même été chargée d’administration pour les associations La Lune et Les Frères Kazamaroffs.
Elle continue de se former : « L’art et la manière d’intervenir en milieu scolaire – Une traversée du processus de création » (Le Quai, C. D. N. – Angers/Pays de la Loire) ; « Percussions Corporelles » (Bidule et Bémol – Massy) ; « Mettre en Scène – Une traversée du processus de création » (Barouf Théâtre – Les Lilas) où elle a rencontré Audrey Louwet. La collaboration s’est avérée évidente et Valérie est le binôme d’Aurélia sur Lily Water. 

Simon Louwet – Créateur lumière
Diplômé en régie lumière de l’école du Grim-Edif à Lyon en 2004, il a été éclairagiste pour de nombreuses structures culturelles programmant du théâtre, de la danse et de la musique (Docks des Suds, Grand Théâtre de Provence, Nikaia, Théâtre La fonderie, Théâtre Armand, Sub Concert, Absolut Live, Pasino).
En 2009 il devient créateur et régisseur lumière du groupe Chinese Man et tourne avec le groupe pendant 4 ans. Depuis 2013 il est créateur et régisseur lumière du groupe Deluxe et tourne avec le groupe (Zénith Paris, Montpellier et Lille, Olympia, Bataclan, Sziget Festival, Solidays, Francofolies).
Il est le créateur de la « stache light », un procédé unique et original d’éclairage. En parallèle, Simon pratique la musique (basse, chant) et s’intéresse à tout ce qui concerne le graphisme (peinture, réalisation de clips vidéo, design de tatouages).
Au sein de la cie Azeïn, Simon a signé la création lumière de Cave Canem et la collaboration pour Lily Water s’est avérée évidente.

Martha Rodezno – Collaboratrice artistique
Après avoir été formée à l’école Nationale Danse du Salvador et à Paris, elle devient danseuse interprète dans plusieurs compagnies : Kitsou Dubois, Maïté Fossen, Jacques Patarozzi et Isabelle Dubouloz. S’intéressant au processus d’improvisation, elle se forme auprès de Kirstie Simson, Julyen Hamilton, Andrew Morrish et Soto Hoffman.
Chorégraphe et pédagogue (diplômée praticienne de la méthode Danis Bois et d’un DU en Art Thérapie et Mouvement), elle crée et danse pour la compagnie «Almasdream» avec plusieurs créations présentées en France et à l’étranger. Elle travaille sur les liens entre la danse contemporaine, l’improvisation, la création et le Mouvement Sensoriel. Elle poursuit aussi un chemin personnel à travers ses spectacles sur le thème de l’identité.
Formatrice elle donne des cours réguliers à Canal Danse (Paris) et est également intervenue au Centre National des Arts du Cirque. Sensible aux enjeux circassiens elle apprécie accompagner les artistes de cirque dans la création d’un vocabulaire acrobatique en lien avec le Mouvement Sensoriel.
Martha accompagne la cie depuis ses débuts dans la création de chorégraphies aériennes en lien avec le mouvement sensoriel et animera une formation continue avec Audrey Louwet sur comment aborder le vocabulaire acrobatique par la perception sensorielle.

Sarah Veillon – Costumière
Sarah Veillon vit et travaille à Marseille. Après avoir suivi un enseignement en haute couture à Paris, puis intégrée l’École Nationale des Arts et Techniques du Théâtre (école de la rue Blanche), section costumes historiques, elle travaille plusieurs années comme costumière à Paris.
Elle s’installe ensuite à Marseille, où elle rencontre Geneviève Sevin-Doering. Grande costumière et grande artiste, Geneviève est la créatrice d’une nouvelle technique de coupe, à laquelle elle a consacré quarante ans de sa vie : « la coupe en un seul morceau ».
Pour Sarah, c’est une rencontre déterminante, une révélation. Commence alors un apprentissage de la technique de coupe du « un seul morceau », qui marque le début de leur collaboration. Dix années durant lesquelles Sarah Veillon s’attelle à acquérir la maîtrise de cette technique de coupe. Forte de tous ces enseignements, elle développe une exploration de la matière textile et du corps en mouvement. 
Créatrice de costumes pour le spectacle vivant autant en cirque, théâtre que danse (Cie L’Entreprise, Festival d’Art Lyrique, Jérôme Savary, Fellag, Cie Kronope, Cie Karnavires, Apprentie Cie, Jean-Christophe Maillot, Iffra Dia, Hakim Maiche, Cie Dodescaden, etc) Sarah travaille également pour le cinéma (Patrice Chéreau, José Dayan, Nina Companeez, Coline Serreau, Valérie Lemercier, etc). Elle est aussi habilleuse (Alain Delon, Mylene Farmer, Jonny Halliday, Théâtre de la Criée, Théâtre du Jeu de Paume d’Aix, Théâtre municipal d’Avignon, Festival de danse de Marseille, Festival d’Avignon), collabore avec des plasticiens et a ouvert sa propre boutique de vêtements de ville (pièces uniques ou petites séries) pour homme et femme.